Ensemble, vers une véritable réconciliation

Le 16 septembre 2017, notre collègue France Fortin publiait l’article Ensemble, vers une véritable réconciliation dans la chronique Spiritualité du journal le Progrès.

Chaque mois dans le journal Progrès Week-End (auparavant Progrès-Dimanche), une chronique intitulée Spiritualité est publiée par l’un ou l’une des membres de l’Institut de formation théologique et pastorale.

Kwei, kwei, pour les atikamekw,
Bonjour, pour les allochtones (les non-autochtones),
Pourquoi cette salutation bilingue? Parce que dans la
foulée de la publication du rapport de la Commission
Vérité et Réconciliation en décembre 2015, nous
sommes notamment invités à rendre visible la
présence des personnes et des communautés
autochtones. L’actualité des dernières années nous
témoigne la triste réalité des peuples des Premières
Nations. Ne citons que les drames inhumains qu’ont
vécus de nombreuses femmes autochtones disparues
ou assassinées ainsi que leurs familles. Il est
bouleversant d’entendre tant de témoignages troublants, qui nous rappellent comment les Nations que l’on devait et devrait considérer « premières », sont subitement ignorées. On nous a longtemps caché, à nous, allochtones, l’autre versant de l’histoire. On l’a maquillée, romancée et améliorée. […]

Article disponible en téléchargement

Ensemble, vers une véritable réconciliation (PDF)

Derniers articles de journaux

Le cri du coeur d’Hubert Reeves

Le 21 avril 2018, notre collègue Anne-Marie Chapleau publiait [...]
0 comments

Une joie toute spirituelle

Le 17 mars 2018, notre collègue Jocelyn Girard publiait l’article [...]
0 comments

La jeunesse, au-delà de l’âge

Le 17 février 2018, notre collègue France Fortin publiait l’article [...]
0 comments

Évêques : un rôle plus spirituel

Le 13 janvier 2018, notre collègue Jocelyn Girard publiait l’article [...]
0 comments

La bible en bermudas

Le 2 décembre 2017, notre collègue Pierre Cardinal publiait [...]
0 comments

50 ans au service de la Parole de Dieu

Le 25 novembre 2017, notre collègue Anne-Marie Chapleau publiait [...]
0 comments